Quand le phénomène selfie « contamine » les musées et lieux culturels

Recherche

février 2015

Le , le mot « selfie » a été élu « mot de l’année 2013 » par les auteurs du dictionnaire d’Oxford, après avoir fait son entrée dans ses pages en août de la même année. Avant de devenir le mot de l’année, « selfie » était déjà l’un des phénomènes sociaux du moment. Le phénomène « selfie » est-il pour autant en passe de contaminer le monde de l’art et de la culture ?

Autoportrait réalisé avec un téléphone intelligent et le plus souvent posté ensuite sur les réseaux sociaux, le « selfie » est incontestablement une nouvelle gestuelle adolescente, comme en témoigne l’étude menée récemment par la sociologue Joëlle Menrath [859-1qrique_des_adolescents_-_le_selfie.pdf est disponible en format PDF (1,1 Mo) | à propos du logiciel (PDF)] pour l’Observatoire (de la fédération française des télécoms) pour la vie numérique des adolescents (12-17 ans). Mais c’est aussi maintenant une manière de se faire remarquer pour les grands de ce monde.

Le « selfie » de Barack Obama à la cérémonie d’hommage à Mandela a ainsi bruyamment fait le tour de la planète, et d’autres « célébrités » s’y sont également mis cette année : la chanteuse Rihanna, Nadine Morano en plein jogging, un astronaute de la station internationale ou le pape François.

Résultat d’un déploiement technologique sans précédent

Phénomène sociologique, le « selfie » est avant tout le résultat d’un formidable et fulgurant déploiement technologique. L’essor des téléphones intelligents (plus de 55% des téléphones vendus dans le monde, soit près d’un milliard de téléphones intelligents vendus en 2013) et des réseaux sociaux, et notamment ceux dédiés à la photographie (Pinterest, Instagram, et plus largement Facebook, qui comptaient respectivement 70 millions, 130 millions et 1.15 milliard d’utilisateurs dans le monde à la fin 2013). Résultat : on compte plus de 60 millions de publications sur Instagram taguées « selfie » et plus de 170 millions avec le tag « me » (moi).

Des expositions récentes présentant des « selfies »

Depuis quelques mois, le « selfie » débarque dans les musées et les lieux culturels :

  • En , à Londres, une exposition (en anglais seulement) intitulée National Selfie Gallery a vu le jour. Une vingtaine d’artistes ont exposé un panel de vidéos de trente secondes maximum, avec pour seul thème le « selfie ». « L’autoportrait a un long héritage artistique, avec des adeptes comme Rembrandt, l’auto documentaliste compulsif, Courbet, qui s’est grimé en un bohémien suave, et Van Gogh, le génie fragile, à l’oreille bandée », argumente Kyle Chayka et Marina Galperina, les deux commissaires qui ont eu l’idée de l’exposition. « Aujourd’hui, le genre appartient à quiconque possède un appareil photo. Le « selfie » est le vecteur créatif disponible le plus démocratique, représentant à la fois un exutoire efficace au ‘soi social’ et le véhicule intime d’une catharsis personnelle (pour les artistes et les non-artistes). » Le #Selfie National Portrait Gallery était organisé dans le cadre du Moving Image Contemporary Art Fair de Londres. C’était l’une des premières expositions dédiées à ce type d’expression numérique dans un contexte de galerie.
  • Au même moment, l’Imperial War Museum de Manchester intégrait le « selfie » de Tony Blair en Irak au cœur de sa nouvelle exposition photo de guerre. Un cliché polémique qui allait largement faire le buzz et assurer la communication de l’événement.
  • Le , Marc Dixon et CultureTheme organisaient la première journée mondiale dédiée au « selfie » dans le musée. L’idée est simple, les mobinautes du monde entier étaient invités à partager sur Twitter en utilisant #MuseumSelfie des « selfies » pris dans les musées.
  • Le North Carolina Art Museum aux États-Unis diffuse ainsi les autoportraits de ses visiteurs Mirror Self-Portrait, un espace dédié de son site Pinterest. Le Walker Art Center sélectionne également les photos « selfie » les plus créatives de ses visiteurs sur Pinterest.

Outil marketing redoutable

Les musées peuvent également utiliser le « selfie » comme un formidable outil marketing. Quoi de plus efficace comme marketing viral que la diffusion multiréseau de photos d’inconnus prises devant les œuvres d’art ?

L’effet viral peut être démultiplié si le photographe devant l’œuvre est une vedette. Comme en témoignent un exemple récent de la chanteuse Shakira à Paris : ses photos devant la Joconde ou à Orsay ont été diffusées à destination de ses 54 millions d’admirateurs. La seule photo prise à Orsay en France a fait l’objet de plus de 250 000 «like », près de 8 000 partages et plus de 12 000 commentaires en quelques jours ! Le musée s’est même fendu d’un remerciement, en forme d’aveu : « Nous sommes bien obligés de dire merci à Shakira pour cette publicité planétaire inattendue… même si les photos sont interdites dans les salles d’Orsay. »

Le « selfie » est-il une forme d’art ?

Le « selfie » est considéré par certains comme un prolongement technologique des autoportraits d’artistes célèbres. Le « selfie » n’est pour autant pas encore devenu une forme d’art. Le « selfie » est peut-être déjà en voie de ringardisation, car les modes visuelles vont vite. « Je me demande par exemple si la photographie ne va pas être remplacée par des selfies vidéo », s’interroge l’historien de l’art Thomas Schlesser.

La vedette Shakira devant Olympia, au musée d’Orsay à Paris.

>> English Version

Clic France Logo
Rédigé par le Clic France
Ce billet a été publié à l’origine sur le site du Clic France. Dans le cadre de notre collaboration continue, voici d’autres articles qui pourraient vous intéresser :

  • Première à Montréal de l’exposition interactive « Star Wars Identités » Article complet
  • Collections en ligne : le Musée canadien de la nature lance un nouveau site riche de 710 000 contenus sur l’histoire naturelle Article complet
  • Avec un film en 3D et une application en réalité augmentée, Avignon reconstitue son pont Article complet

 

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Pinterest

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Défi-réponse

Date de modification :